mercredi 3 mars 2010

Ecrire un thriller peut vous coûter 2 millions d'euros


Ma compagne, la romancière Lalie Walker, est assignée en procès pour un de ses derniers romans parus aux Editions Parigramme. Alors que c'est un ouvrage de fiction pure et que des précautions avaient été prises, on lui demande deux millions d'euros -une somme hallucinante en la matière. Un record sans doute. Voici ci-dessous le communiqué des Editions Parigramme. On trouvera les réflexions de Lalie Walker, concernant le devenir du métier d'auteure de fiction sur son site.
"Aux malheurs des dames", un polar à deux millions d’euros !
Dans son roman publié en novembre 2009 aux éditions Parigramme, Lalie Walker noue son intrigue au marché Saint-Pierre, temple du tissu au mètre. Menaces, phénomènes étranges, enlèvements et meurtres nourrissent une peur contagieuse dont l’étau ne se relâche qu’avec l’issue finale. Tout est bien sûr fiction dans ce thriller haletant, personnages comme situations ; il n’échappe pas aux lecteurs que la butte Montmartre est ordinairement paisible et heureusement épargnée par les agissements de tueurs psychopathes. Le propre d’un roman est précisément d’inventer des histoires et d’animer des personnages de papier qui n’ont pas d’existence réelle ni même de rapport avec la réalité. Mais les dirigeants du Déballage Dreyfus ne l’entendent pas de cette oreille, qui veulent faire interdire le livre et réclament pas moins de deux millions d’euros de dommages et intérêts. Rendez-vous le 9 avril devant la 17e chambre du tribunal correctionnel.
Aux malheurs des dames… à lire avant qu’il ne soit trop tard !