mercredi 30 avril 2008

Perrine Le Querrec invitée de la Walker Street

L'amie Perrine Le Querrec, recherchiste et écrivain, qui mène des travaux passionnants sur les relations entre l'art et... l'asthme (elle a "levé" un lièvre, que personne n'avait jamais vu) est l'invitée de la Walker street, l'espace de promotion des artistes et personnalités à suivre, sur le site de la romancière Lalie Walker. Allez y découvrir le work in progress des travaux de Perrine...

Téléchargez mon feuilleton comique sur vos Iphone, Ipod, etc.

J'aime être le premier à tester des choses (pfffff!) et donc ça va bien pour moi, car peut-être le suis-je, du moins en France, à proposer depuis aujourd'hui via un éditeur canadien, "Robert ne veut pas lire" (comprendre : sur papier) un feuilleton à télécharger sur vos Ipod, Iphone et autres bestioles électronique permettant de lire autre chose que Google Maps.
Le feuilleton s'appelle : "La psy bien fidèle" (les aventures rocambolesques et amoureuses de la psy sous les Tropiques) et est une parodie humoristique d'Harlequin/aventures/polar :
Louisette, que ses amis surnomment La Psy, est journaliste pour un magazine de développement personnel. En reportage dans une île des Antilles, elle rencontre un homme sombre et mystérieux… L’amour sera-t-il au rendez-vous ?
Comment ça marche ? Hé bien vous vous abonnez en ligne à l'ouvrage (6 euros ou 8 dollars canadiens) et vous téléchargez le volume qui a été maquetté pour ce type de support de lecture. Chaque épisode fait entre 5 000 et 6 000 mots. Pour La psy bien fidèle, il y aura 10 épisodes. A chaque nouvel épisode, dès sa parution, vous recevez un avis vous enjoignant à le télécharger.
Cette nouvelle expérience m'enthousiasme beaucoup : l'idée de tenter de faire entrer de la littérature dans des médias nouveaux, et sous une forme la plus adaptée possible, est stimulante. Par ailleurs, l'aspect feuilletoniste me ravit, puisque correspondant à l'esprit de la littérature populaire.
Après les vendeurs de récits à la criée dans les campagnes, les feuilletons sur Iphone ? Pourquoi pas... A vous de nous dire si cela peut ou non marcher.

A noter qu'il y a au moins 6 ou 7 ans, après avoir été un des premiers auteurs publié en numérique chez 00h00.com éditions (qui n'existe plus) avec une réédition de mon roman "La Santé par les plantes", j'avais écrit un inédit numérique "Nuit Câline" qui est toujours en vente ici.

Hop, le premier, la plus grosse... content le garçon !

samedi 26 avril 2008

Dédicaces à Penmarc'h (Finistère) le week-end de la Pentecôte

Je serai au salon du livre policier du Goéland Masqué à Penmarc'h (Finistère) les 10, 11 et 12 mai prochains (week-end de la pentecôte).

samedi 12 avril 2008

Appel à contributions sur les rêves

Je relaie ce message de Lalie Walker.

APPEL À CONTRIBUTION
Outre le fait que je poursuis mes recherches, il se trouve que je prépare un projet de documentaire sur le rêve.
Or, comme je ne peux me contenter des livres et de la théorie, je vais à nouveau aller sur le terrain, afin de recueillir la parole des rêveurs.
D'une part,
Suite à de nombreuses interventions d'auditeurs, en particulier sur le réseau France Bleu, force est de reconnaître que cette question de la récurrence onirique est bien celle qui, finalement, interroge et passionne le plus le rêveur.
De là, en complément au questionnaire qui me sert à recueillir (anonymement) des données sur la manière dont nous rêvons, je souhaiterais avoir vos témoignages et récits concernant vos récurrences oniriques.
Je vous propose d'utiliser ce site pour y déposer vos rêves récurrents, sans que je puisse toutefois garantir à chacune et chacun de lui répondre personnellement. Faute de temps, essentiellement. Si le temps virtuel nous paraît accéléré, le temps réel, lui, demande toujours autant… de temps !
Mais, dans la mesure de mes moyens, je ferai au maximum pour, non pas me livrer à une interprétation via l'interface du Net, mais indiquer une ou deux pistes de réflexions fonction des éléments envoyés.
D'autre part,
Avant les élections présidentielles de mai 2007, de nombreuses personnes ont rapporté avoir rêvé d'un ou d'une candidate. Ces rêves contenaient des éléments intéressants quant à la façon dont nous réagissons à ce qui est en train de se produire dans notre quotidien au niveau social, qu'il s'agisse d'un processus purement cérébral (traitement d'une information) ou d'un rapport à l'inconscient individuel et collectif.
Exemple :
Il se trouve que je ne regarde pratiquement jamais la télévision. Or, durant la quinzaine qui a précédé aux élections du 6 mai 2007, j'étais en Bretagne en train d'écrire, et j'ai regardé la télé tous les jours. Ce qui ne m'étais pas arrivé depuis des années. Cela faisait donc quatre jours que je regardais - atterrée - le journal de 20H00, et voilà que je rêve de D. Pujadas… que je sermonnais quant au choix désastreux de ses cravates, tout en lui précisant que j'étais déjà affligée par ses propos.
Et durant ces deux semaines, j'ai pu constater à quel point l'information télévisuelle s'intégrait - s'immisçait - dans mes rêves.
J'ai aussi fait un rêve où j'étais conseillère-psychologue particulière pour N. Sarkozy…
Tout cela peut prêter à sourire, mais tout cela n'est pourtant pas anodin. Loin s'en faut.
Alors, si vous avez rêvé de N. Sarkozy ou de S. Royale, ou d'un autre durant cette période pré-électorale, ou bien si aujourd'hui encore vous avez l'impression ou la conviction que vos rêves contiennent des éléments en relation avec notre environnement socio-politique, ce site est à votre disposition.
Afin que mon point de vue de chercheuse soit le plus clair possible, je ne conçois pas l'univers "psy" sans le mettre en relation étroite avec les autres sciences humaines, ou les sciences dites dures, et l'art, car “rendre compte d'une époque c'est aussi rendre compte de ses rêves” (W. Benjamin). À cet effet, je recommande à toute personne intéressée de lire le passionnant ouvrage de Charlotte Beradt, Rêver sous le III Reich, aux Editions Payot/Rivages.
Par avance, merci de votre aide.
Pour cela, il vous suffit de laisser un commentaire ou de m'envoyer un mail : lalie.walker@free.fr

vendredi 11 avril 2008

Effet d'optique voulu sur une affiche de la police britannique


Empreinte écologique: les SDF peuvent mieux faire

Alors que le développement durable a été le thème de la dernière campagne de bourrage du mou de veau qui nous sert d'encéphale prioné, j'ai soudain réalisé que je ne m'étais toujours pas acquitté de la tâche d'autoculpabilisation actuellement obligatoire: à savoir, calculer son empreinte écologique.
> La suite de cette chronique sur mon blog Rue89

Ma copine Perrine publie un nouveau livre : "Oui-merci" aux Editions Bordessoules

Perrine est une amie qui fait profession de "recherchiste" (pour des écrivains, des maisons de production, etc.) et de critique d'art, et dont j'ai déjà lu une nouvelle remarquable éditée l'an dernier. Elle sort un nouveau recueil que je vais m'empresser de lire aux toutes nouvelles éditions Bordessoules... Elle sera invitée au Festival de Lamballe 2008 (où je serai d'ailleurs aussi). Bravo Perrine ! (Et vous venez bouffer at home quand vous voulez....)

(Cliquez sur l'image pour la voir en plus grand)

mardi 8 avril 2008

"Le coup du sombrero" de Marc Villard (Ed. de l'Atalante)

Connaissez-vous les autofictions de Marc Villard chez L'Atalante ("Bonjour, je suis ton nouvel ami" ; "Un jour je serai latin lover", etc.) ? Celui qui est très connu pour ses textes jazz et noir/polar cultive une veine d'une délicate drôlerie, d'une autodérision délicieuse, d'un esprit goûteusement mauvais et subtilement caustique. Mais c'est aussi tendre, généreux, humaniste, et plus radical qu'il n'y paraît. Tout cela est fait avec une économie de moyens absolument bluffante. Du grand art. De la dentelle. J'ai beaucoup d'admiration pour ces textes.
Le dernier opus autofictif compile souvenirs de jeunesse, nouvelles noires et "souvenirs par anticipation" d'une vieillesse rockn'roll fantasmée... avec pour point commun : le football. Il se passe que j'ai horreur du football, mais là, je l'adore (les chroniques de la résidence des "Mésanges" sont du pur délice jubilatoire).
Il est très fort Marc Villard. il ne réussit pas que le coup du sombrero, ni même le double sombrero. Il n'écrit pas comme un pied non plus. C'est un Zidane de la nouvelle : droit au but et on se pâme. Sombrero ? Oui, chapeau bas.
Lisez celui-ci, et les autres. Ce n'est même plus un conseil, c'est un ordre.

Présentation de l'éditeur
- Papa, j'ai regardé ta boîte, lebourreau@hotmail.com. Deux Japonaises veulent que tu partes au Japon, ce sont des dingues du sombrero. Si tu n'y vas pas, l'une des deux se coupe le sein droit.
- Et l'autre ?
- Elle dit que seul De Rossi a sorti un double sombrero.
- C'est faux. Réponds à ces salopes nippones que ton père est l'auteur d'un double sombrero en seconde mi-temps de Lamberville/Neauphle-le-Château, mars 1996. Je ne vais pas me laisser emmerder par des bridés qui passent leurs week-ends à lorgner des sumos.
- Je lui écris ça, alors ?
- Of course.
Il y a des jours comme celui-ci qui me dépriment. Je me fais tellement chier que je vais écrire un livre. Un gros de quarante-cinq pages.

Dans ce recueil dédié à Diego Maradona, le "Bourreau de Bagatelle" jubile à entrecroiser ses vrais-faux exploits, passés et futurs, et ceux de ses héros. Lecteurs, à vos crampons !

lundi 7 avril 2008

Où passer ses vacances cette année

Eric Angélini, écrivain oulipien et autoréférent propose de les passer ici ou là :

Evidemment on peu emporter, si on s'ennuie, mon dernier bouquin.

mardi 1 avril 2008

Un de mes billets du "Système gesticulatoire" sur Rue89 illustré par Charb


Mon billet "Deux outils pour que la langue ne colle plus aux sexes" a été illustré par le talentueux Charb (quel honneur !). Si vous voulez tout savoir, c'est ici.

Didier Daeninckx Les baraques du Globe

Didier Daeninckx Les baraques du Globe
Vidéo envoyée par Backstreetprod

Réalisé par Julia Cordonnier.
Montage : Agnès Touzeau
Backstreet Productions 2008

Les Baraques du Globe
texte de Didier Daeninckx
illustrations de Didier Collobert
ÉDITIONS TERRE DE BRUME - 60 pages - 2008

RESUME : LES BARAQUES DU GLOBE

À partir de la fin des années vingt, la banlieue parisienne se couvre de baraques.
Les terrains vagues, les vergers, les terres maraîchères laissent place à l'habitat prolétaire. Ferdinand, le grand-père de Didier Daeninckx, acquiert une parcelle d'un lotissement de Stains appartenant à Eugène Grindel, le père du poète Paul Éluard. De nombreux destins vaut s'y croiser, ceux de Marie, de Jojo, de Fernand, de Cosette, d'André, de Jean-Lou... Didier Collobert accompagne ce texte autobiographique de ses souvenirs d'autres baraques, celles qui furent édifiées à Lorient, après les bombardements de 1945.
Étrangement, les personnages de la périphérie semblent faire corps avec les dessins de la ville bretonne, quartiers de bois et de tôles aujourd'hui disparus...

Didier Daeninckx est l'auteur d'une quarantaine de romans et de nouvelles. Il a également collaboré avec Willy Ronis, Jacques Tardi, Mako et Jacques ferrandez ou André Julliard...

Didier Collobert vit et travaille en Bretagne où il est responsable d'une médiathèque. Passionné par la "rencontre" entre texte et illustration, il considère cette dernière comme un moyen d'expression privilégié.