lundi 18 août 2008

C'est du brutal et de l'élégant, mais ce n'est pas faux

Au fait ils sont où ses électeurs, à notre Berlusconi à nous ? Ca fait un bail que je n'en ai pas entendu un se vanter d'avoir voté pour lui. Lors des élections, les langues étaient plus déliées, même chez les ex-votants traditionnels pour la gauche PS...