vendredi 21 mars 2008

Tri sélectif : dans quelle poubelle maintenant jeter sa carte du MODEM ?

Pour la poignée de personnes qui ont récemment adhéré au MODEM dans la prévision des municipales une question embarrassante désormais se pose : dans quelle poubelle jeter désormais son inutile carte lorsqu'on est soucieux de tri sélectif et si on estime avoir été assez pollué comme ça ?Comme chacun sait, la notion de tri sélectif, et ainsi que les mots le disent si bien, consiste à trier en sélectionnant, ce qui n'est pas simplement trier stupidement en triant seulement.
Le problème est en effet épineux. Les cartes du MODEM ne comprennent pas toujours les mêmes composants ou alors ces derniers sont répartis en fractions différentes dans la carte selon les régions. Il convient donc, maintenant que les municipales sont passées, d'agir au coup par coup en examinant bien sa carte et sa composition.

Collecte sélective ou séparative : même démarche, mais semblables risques !
Notons en passant que cette démarche citoyenne qui consiste à trier les cartes du modem avant de les jeter (en attendant un étiquetage plus précis qui préviendra l'électeur de la composition de sa carte du MODEM ou de l'établissement d'un label garantissant que le MODEM n'est pas un OGM) relève bien de la philosophie du tri des déchets ou de ce qu'on appelle, comme lors une campagne municipale à propos des voix, la collecte sélective.
Collecte sélective : dans certaines communes, ce sont des sacs transparents (permettant de vérifier le contenu du sac) qui sont fournis aux habitants pour le tri des emballages (Certaines municipalités préfèrent la collecte avec des chaussettes, plus opaque et comique, mais ce n'est pas notre sujet).
Collecte séparative : à l'inverse de la distribution de cartes de parti pendant la campagne électorale, la collecte séparative en porte à porte permet quant à elle de collecter de plus grands volumes qu'avec l'apport volontaire, mais son inconvénient est que le tri est souvent mal fait (c'est d'ailleurs ce qui s'est passé à la distribution de cartes du MODEM durant la campagne électorale : aussi il convient maintenant de redoubler de vigilance au risque, sinon, de se mélanger les pinceaux une fois de plus).
D'autres communes pratiquent aussi la collecte mixte (collecte partagée entre apport volontaire et collecte séparative en porte à porte), mais attention il semblerait que les mêmes ambitions causent les mêmes effets.

Voici donc des conseils relevant d'un simple bon sens :
- MODEM pur :
les cartes du MODEM pur (100% MODEM, donc aucun d'agent de texture ni de saveur) étant donc un flacon vide ou au mieux creux et de composition synthétique doivent donc être jetées dans la poubelle JAUNE.
- MODEM à dominante PS : les cartes du MODEM PS vont dans la poubelle VERTE dans laquelle on met déjà le verre transparent et les bocaux de cornichons, par exemple.
- MODEM à dominante UMP : les cartes du MODEM UMP vont avec les chiffons servant à cirer les pompes et les vieux papiers, les prospectus criards et les papelards glacés et seront donc jetées dans la poubelle BLEUE.
ATTENTION ! : toutes les cartes qui ne pourront aller dans les poubelles JAUNE, VERTE ou BLEUE (dominante extrême gauche ou frontiste, composition inidentifiable, carte issue de déchets déjà maintes fois recyclés, etc.) iront donc dans les poubelles NORMALES : soit couvercle marron, bordeaux ou vert.
Dernier conseil : Jamais de cartes du MODEM dans un bac à compost (même s'il y a une dominante écolo) ! : elles ne sont hélas pas biodégradables même si en rancissant elles dégagent une odeur de vieil humus comme sentent les chasseurs "tradition" de retour de sous-bois.

Le tri selectif est un pas vers une écologie politique plus saine. Cependant, si le tri des cartes du MODEM est certes non négligeable, il reste mineur considérant les problèmes bien plus importants pouvant être posés au cas par cas par des ordures locales beaucoup plus toxiques. En ce cas, il convient de les mener soi-même à la déchetterie en demandant au besoin de l'aide aux services municipaux (la commune est responsable de ses déchets).